Lumière sur ...

Gilles Dondelinger : l'interview bilan

Publié le 1 commentaires

Président de la Pédale Combs-la-Villaise de 2008 à 2013, Gilles Dondelinger rendra dans quelques jours son tablier à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale le 9 novembre. Il était important qu'il dresse le bilan de ses cinq saisons à la tête de notre cher club.

 

Comment es-tu devenu Président de la Pédale Combs-la-Villaise ?

En 2008 Jacques HÉMONET alors Président souhaitait mettre un terme à son mandat qu'il occupait depuis 3 saisons. Siégeant au Conseil d'Administration depuis 2001, j'avais le choix entre rester dans les rangs ou mettre en application toutes les idées accumulées au fil de 30 années d'expérience cycliste. Vacciné tout jeune à grands coups de rayons de vélo l'occasion m'était donnée de passer de la théorie à la pratique.

De plus, j'aime farouchement transmettre aux plus jeunes cette passion qui me coule dans les veines. Occuper cette position me permettait d'être plus proche d'eux et ainsi de leur éviter les embûches de novice.

Aussi dans une moindre mesure, essayer d'embellir l'image de ce sport fabuleux, bien trop souvent souillé. Mais encore apporter à mon club un nouvel élan pour tenter de retrouver la place qui était sienne par le passé.

Bien entouré par des personnes compétentes et motivées au sein du Conseil d'Administration, l'affaire était jouable.

Gilles lors de la présentation des coureurs à l'occasion du 80e anniversaire du club



Quels ont été les axes majeurs de ton mandat ?

Renforcer le bas pour gonfler le haut.

Il suffisait d'être observateur pour s'apercevoir qu'il fallait rapidement renforcer les équipes de jeunes, dynamiser les organisations et par-dessus tout asseoir nos finances encore fragilisées par un passé tourmenté.

Sans faire une obsession des parutions sur les statistiques clubs de fin de saison divulguées par le CIF par quelques chiffres les bons ou moins bons clubs en Île-de-France, il est quand même intéressant d'y jeter un regard et tirer les conclusions pouvant aboutir à certaines améliorations ou modifications.

Puis l'une des missions que je m'étais fixées, était l'obtention d'un nid pour notre club. Un endroit qui nous serait entièrement dédié et où nous pourrions exposer nos trophées, photos, anciens maillots... Un siège social en quelque sorte. Malheureusement cela n'a pu se monter, la commune accueillant plus de 70 associations, il lui est difficile de toutes les loger.


Ces dernières années l'école de cyclisme du club s'est totalement transformée. Peux-tu nous en parler ?

Sans dénigrer mes prédécesseurs, beaucoup d'entre eux n'avaient pas forcément orienté l'action du club vers l'école de vélo, poumon indispensable pour une association de notre gamme.

À l'époque, Eric CARDIS et Eric PEZZOLI, avec brio et contre vents et marrés, avaient tenté de maintenir le navire "École de cyclisme" hors du naufrage. Cerise sur le gâteau, le club a vu l'éclosion des champions tels que Romain et David CARDIS, Teddy RAMES, Jérémy LE NEZET et j'en oublie.

Mais encore fallait-il rencontrer la ou les bonnes personnes... Et ce fut le cas avec Aurélie MOUSSARD, chef d'orchestre de cette école depuis 6 ans maintenant. Partis de 4 gamins en 2008 nous avons passé la barre des 30 mini champions cette année, sans compter les excellents résultats depuis 2 ou 3 saisons, sans que cela ne devienne une obsession.

Cette école est un club dans notre club. Tout est mis en ½uvre afin de permettre aux jeunes pouces de trouver leurs repères et d'assouvir leur passion. Achat de vélos cyclo-cross et route par exemple. Un véhicule neuf places leur est aussi dédié presque intégralement.

Enfin j'espère avoir contribué à mon niveau à l'épanouissement de ces mini compétiteurs.

Une fois le processus lancé, l'ensemble de ces gamins alimentent les catégories supérieures au fil des saisons. Depuis maintenant 2 ans nous nous retrouvons avec des équipes Minimes et Cadets fortes de 5 ou 6 membres, ce qui est de plus en plus rare en Île-de-France. Mais il est vrai aussi que nous avons profité de la politique de clubs voisins désireux de ne plus gérer ces petites catégories.   


Parmi les réussites, il y a bien entendu le Souvenir Laurent Fignon. Pourquoi mettre autant d'énergie dans cette organisation ?

Avant de devenir "Souvenir Laurent FIGNON" après le décès de Laurent, cette compétition s'appelait tout simplement "Critérium de Combs-la-Ville" et quand je parlais précédemment de rencontrer les bonnes personnes au bon moment, ce fut le cas avec la rencontre de M. Claude SAVY qui à l'époque était le Président du Comité des Fêtes de notre commune.

Claude SAVY avait pour idée de créer une course cycliste "nocturne" en pleine ville, mais il nous expliquait avec son accent du sud, ne pas savoir par quel bout commencer. De notre coté avec Philippe GROSJANT, nous souhaitions aussi sortir de nos habituelles courses, et du cloisonnement de la Zone de l'Ormeau, qui n'intéressait plus personne.

De cette rencontre a accouché cette belle et grande manifestation, qui dès sa première édition avait déjà un goût de jamais vu. Puis nous nous sommes vite rendu compte de l'impact énorme que celle-ci avait sur les combs-la-villais. Dés l'année suivante nous enregistrions une hausse des demandes d'adhésions, notamment les plus jeunes.

Après coup, sans vraiment le savoir, nous avions trouvé notre outil de marketing idéal et indispensable à l'expansion et à la médiatisation de notre association.

Et puis après le décès de Laurent FIGNON en août 2010, lui l'enfant et le champion du club, nous ne pouvions pas trouver meilleur ambassadeur pour porter vers le haut cette énorme fête du vélo. Tout en essayant de lui rendre tous les ans, un humble hommage de ce qu'il fut pour des générations de sportifs et amoureux du Tour de France.

Maintenant, nous l'espérons, cette manifestation est lancée sur les rails du succès.


Que tires-tu personnellement de ces années de présidence ?

Une expérience fabuleuse, jonchée de rencontres diverses et variées toutes aussi enrichissantes les unes que les autres.
Aussi, une satisfaction, d'avoir presque réussi l'ensemble des objectifs qui étaient miens.

Le bonheur simple de voir les jeunes, moins jeunes et anciens, porter ce beau maillot qui après cinq ans passés à se battre à chaque instant, n'aura à mes yeux plus jamais les mêmes couleurs.

La vie d'un président est un job à plein temps, pleine de mouvements, remplie d'émotions, de joies, de déceptions, mais au bout du compte toujours plein de bonheur. Vous passez de nombreuses soirées face à votre écran d'ordinateur, puis le lendemain matin à crier sur le bord de la route pour encourager ses poulains.

Dernière victoire en date de Gilles à Houdan



Un dernier mot à ajouter avant de passer le témoin ?

Merci, à toutes les personnes des différents Conseils d'Administration pendant ces cinq années.

Merci à mes amis, à l'ensemble des parents, enfin, tous les individus qui de près ou de loin m'ont aidé à accomplir cette fonction du mieux possible pour le bien des adhérents, du club et de ce fabuleux sport qu'est le cyclisme.
Merci à tous les champions Vert et jaune sans distinction de résultats !

Merci aussi pour vos différents titres de champion du département !

Merci à cette fabuleuse équipe récemment vainqueur des Challenges du CIF en départemental !

Merci aux éducateurs aux entraîneurs sans qui rien de tout cela ne pourrait exister !

Et bien entendu et le plus sincèrement du monde, tous mes v½ux de réussite à notre nouveau Président Antoine PONCET, qui, j'en suis certain, est l'homme de la situation afin de continuer à alimenter cette flamme sacrée.



Le vélo est une expérience concrète du temps parce que l’on éprouve son corps différemment selon les âges, parce qu’il est aussi souvent lié à des souvenirs d’enfance. C’est une expérience de l’espace parce qu’il permet de tracer des itinéraires nouveaux, de traverser des lieux que l’on n’aurait pas rencontré à pied. C’est une épreuve de liberté dans l’espace.

Marc Augé, Éloge de la Bicyclette

Les commentaires

Quentin a écrit :
Publié le 05 novembre 2013 à 23:23
Un président qui mérite les applaudissements.
Ayant commencé le vélo au début de sa présidence j'ai pu voir l'évolution du club qui a certainement été un travail de longue haleine pas forcément tout de suite visible de l'extérieur. Nous avons maintenant une super manifestation.

En tout cas belle résistance pour ces 5 années, investissement sans conteste même sur le vélo en parallèle.

L'école de vélo n'a pas été une tâche facile mais c'est un succès aujourd'hui. Espérons qu'elle brille et qu'elle soit le moteur de cette Pédale Combs-la-Villaise.

Le flambeau étant sur le point d'être passé il faut aussi encourager le futur président pour son prochain mandat ;)

Gilles merci pour tout et good luck pour Antoine, espérons que la machine PCV se perfectionne !

Ils nous soutiennent


Organisations 2017

Suivre la Pédale Combs-la-Villaise